Forum d'entraide pour adolescents
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Salut et bienvenue toi qui est sur notre forum, hésite pas a t'arrêter si tu a besoin d'aide ou de conseil, nous sommes la pour sa, promis nous ne vous mangerons pas!!
Vous avez un problème? une question? n'hésiter pas envoyer un mp a l'équipe qui vous répondra!

Partagez
 

 tristesse...

Aller en bas 
AuteurMessage
Tacha
Modérateur
Modérateur
Tacha

Messages : 68
Points : 3591
Réputation : 0
Date d'inscription : 03/12/2009

tristesse... Empty
MessageSujet: tristesse...   tristesse... Icon_minitimeDim 21 Fév - 22:24

peut-être pas à la bonne place, mais là j'avoue je suis perdue ... je laisse aux autres du staff la modération du sujet

Avez-vous déjà pensé que les êtres qu’on aime sont éternels ?

On peut envisager beaucoup de choses, mais pas la mort de ceux qu’on aime n’est-ce pas ? Même quand on le sait depuis longtemps, même quand on se dit que les gens partent avant nous… C’est parfois normal non ?

Je ne pense pas l’avoir connue en bonne santé… Je pense qu’elle était déjà malade quand je l’ai connue, du moins dans mes souvenirs. Mais j’étais encore enfant à l’époque, et je suis sûre que ça ne me choquait pas, ne m’heurtait pas parce que maladie et mort n’avaient sûrement pas beaucoup de sens à l’époque. Et puis j’ai grandi. Et elle, elle fait en quelque sorte partie de la famille, je la considère comme ma grand-mère parce qu’elle a veillé sur moi malade quand mes parents travaillaient, parce que je la connais bien et que je l’aime beaucoup, que je l’admire… Parce qu’elle est de la famille, n’est-ce pas ?

Bref, hier conversation anodine autour de la table, et on en vient à parler d’elle et de sa maladie. Oh, je n’apprends rien de nouveau, je savais déjà de quoi elle souffre, que ça n’allait pas trop bien. Mais là, on dirait que ça empire, qu’elle va plus mal.

Mais fidèle à elle-même, elle ne montre rien, elle dit qu’elle va bien. Elle a une force, un courage que je n’aurais jamais. Je l’admire pour cela, pour sa force de se battre et de faire comme si… comme si tout allait bien, comme si elle ne souffrait pas. Elle continue d’être là pour les autres, de sourire, de vivre. Et nous, on essaie de faire comme elle : d’avoir sa force, de lui sourire comme si elle était bien, non malade. Parce qu’on sait tous que c’est ce qu’elle désire : vivre normalement. Alors on respecte son choix et on fait comme elle, du mieux qu’on peut.

Mais aujourd’hui, ce matin en lisant un texte de ma sœur, j’ai réalisé qu’elle allait vraiment mal, que peut-être le temps était compté maintenant.

Alors j’ai cette tristesse au fond de moi, ces larmes au bord des yeux qui aimeraient tant couler mais que je retiens, j’ai cette peine en moi et je me sens tellement désemparée… tellement triste et impuissante. Et quelques remords aussi… Je ne vais pas assez souvent la voir et je m’en veux. Même si ce n’est pas toujours facile de trouver du temps pour voir sa famille, les autres… Oui sauf que là, les excuses bidons du travail et des formations complémentaires me semblent un peu grosses, déplacées… Après tout, quand on veut on peut non ?

Triste… Triste… Triste…

Pourquoi les meilleurs partent-ils plus vite ? Pourquoi doit-elle être malade ?

Mais elle mérite mieux que nos pleurs, que nos visions tristes… n’est-ce pas moi qui hier sous le soleil lançait un « elle n’est pas encore morte » quand la conversation est devenue vraiment triste et noire? N’est-ce pas moi hier qui la voyait encore vivre des années alors qu’on parlait de sa maladie, du fait que son état s’aggravait un peu plus chaque jour ?

Pour le courage qu’elle a et pour respecter ses désirs, j’aimerais avoir la force de faire comme si… d’être heureuse et joyeuse.

Il me reste l’espoir et la prière, et le temps qui lui reste … et peut-être, oui peut-être, que si on y croit tous assez fort, elle guérira encore une fois…

Alors, moi, je veux juste croire comme une enfant innocente qu’il suffit d’y croire et de prier…

16 août 2009

_________________
tristesse... Tacha110
(toute de moi)
un peu de douceur dans un monde de brutes
Je suis un poison qui vous tue lentement....
la plus belle chose au monde est le pardon
la vie vaut-elle vraiment la peine d'être vécue?
la mort a des douceurs que la vie n'a pas et n'aura jamais
le silence est mon plus grand allié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tacha
Modérateur
Modérateur
Tacha

Messages : 68
Points : 3591
Réputation : 0
Date d'inscription : 03/12/2009

tristesse... Empty
MessageSujet: Re: tristesse...   tristesse... Icon_minitimeDim 21 Fév - 22:27

actualisation de cette semaine:

Bon je ne vais pas ré ouvrir un sujet, après tout le tout est lié.

La dame dont je vous parle s'est occupée de moi quand j'étais enfant, quand je me suis retrouvée la jambe totalement plâtrée... C'est quelqu'un que je considère comme ma grand-mère spirituelle ^^

Bref, je sais que pour le moment son cancer est non évolutif, d'après ce que ma mère m'a dit. Elle repasse des tests dans 6 mois... Pourtant je m'inquiète pour elle.
Le vendredi en salle des prof' à ma seconde heure de table, je me retrouve seule avec ma collègue de dessin. Je m'entends bien avec elle, et elle se confie parfois un peu. Depuis 2 semaines environ elle me parle des tests médicaux de sa mère, atteinte du cancer elle aussi. Je me doute que ça la travaille et qu'elle a besoin de se confier alors j'écoute. Et à chaque fois je repense à la dame que je connais, et à chaque fois les mots se précipite au bord de mes lèvres, j'ai envie de lui dire que je comprends parce que moi aussi un de mes proches a cette maladie... Bien sur ce n'est pas comparable niveau lien.... Mais à chaque fois, les mots restent là au bord de lèvres et refusent de sortir.
Pourquoi n'arrive-je pas à parler, à verbaliser cela?

Parallèlement, j'ai connu une phase basse. Je veux dire que sans raison apparente, pendant 15 jours je me suis retrouvée totalement démotivée et triste. Je n'avais pas de raison, je n'ai trouvé aucune cause à cet état. J'ai bien paniquée en me disant que c'était peut-être un avant goût d'une déprime plus grande, mais c'est passé. C'est récurant chez moi, comme si c'était un cycle: j'alterne une phase haute de bonne humeur avec plein de projets à une phase basse où je n'ai plus aucune envie. Je me suis retrouvée en n'ayant aucune motivation, ni aucune envie que ce soit pour ce forum-ci, les miens ou les Rp où je dois des réponses, je n'ai pas écrit... J'ai même rencontré des difficultés pour préparer mes cours.

C'est passé.... Est-ce lié à mes conversations avec ma collègue? Ou ai-je une autre raison de ne pas avoir le moral? Je n'arrive pas à comprendre pourquoi je me retrouve parfois totalement démoralisée comme cela....
Pas faute de chercher, mais j'aimerais disposée d'un mode d'emploi pour me comprendre, sincèrement....

Voilà, j'ai l'impression de me chercher par moment alors que maintenant je n'ai plus de pression familiale ni de problème au travail comparé à quand j'ai débarqué sur Espoir.
Non je ne comprends pas ces cycles et ça me perturbe un peu....

_________________
tristesse... Tacha110
(toute de moi)
un peu de douceur dans un monde de brutes
Je suis un poison qui vous tue lentement....
la plus belle chose au monde est le pardon
la vie vaut-elle vraiment la peine d'être vécue?
la mort a des douceurs que la vie n'a pas et n'aura jamais
le silence est mon plus grand allié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tacha
Modérateur
Modérateur
Tacha

Messages : 68
Points : 3591
Réputation : 0
Date d'inscription : 03/12/2009

tristesse... Empty
MessageSujet: Re: tristesse...   tristesse... Icon_minitimeLun 22 Fév - 0:01

vendredi 19 février 2010

Elle a dû piquer son chat de presque 20 ans.... C'était sa compagnie quand son époux partait...
Je suis triste pour elle, elle l'est aussi

Et je n'arrive toujours pas à verbaliser ce qu'elle a, même avec mes proches (en même temps on évite d'en parler), il y a certains mots qu'on ne dit pas... par écrit ici ça va mais oralement je ne sais pas les dire... Pourquoi? Je n'irais pas mieux si je m'étais des mots sur tout cela? Ou alors je me dis que si je ne verbalise pas ça n'existe pas... ça lui laisse une chance.... c'est infantile je sais

Je me perds et je m'attriste toute seule en pensant à tout cela...

(ça devient un beau n'importe nawak ce sujet >///<)

_________________
tristesse... Tacha110
(toute de moi)
un peu de douceur dans un monde de brutes
Je suis un poison qui vous tue lentement....
la plus belle chose au monde est le pardon
la vie vaut-elle vraiment la peine d'être vécue?
la mort a des douceurs que la vie n'a pas et n'aura jamais
le silence est mon plus grand allié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




tristesse... Empty
MessageSujet: Re: tristesse...   tristesse... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
tristesse...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bien au-delà de la tristesse...la culpabilité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum d'entraide pour l'automutilation :: Aide, Ecoute et conseil :: Déprime, dépression, suicide :: Déprime, dépression-
Sauter vers: